MAGNIFICENT MAGNIFICAT - Arvo Pärt

Pratique

Dispositif

Choeur mixte a capella (32 chanteurs)

Durée

1 heure 15 minutes sans pause

Espace – lumière - acoustique

église

Thème - période

Arvo Pärt témoigne de sa foi. Peut être donné tout au long de l’année. Programme disponible à partir du 15 septembre 2015

Langue(s)

latin - anglais - espagnol – vieux slavon - allemand

Quoi ?

Dans 5 langues différentes, à travers 5 ambiances contrastées, Arvo Pärt témoigne de sa foi, dans cette musique dont des millions d’auditeurs reconnaissent la voix unique.

En 2015 l’ensemble du monde culturel saura que le compositeur estonien Arvo Pärt a 80 ans. Il n’écrit plus d’œuvre nouvelle mais est-ce vraiment important, au regard de tout ce qu’il nous a déjà offert ? AQUARIUS chante souvent, avec grand plaisir, sa musique et fête aujourd’hui le maître avec un nouveau CD “Magnificent Magnificat”, dont le contenu forme aussi le programme de ce concert. Le titre s’inspire de deux très importants Magnificat qui y sont enregistrés.

Pourquoi ?

Peu de compositeurs de musique classique sont, de leur vivant, aussi populaires et autant joués dans le monde entier, que le compositeur estonien Arvo Pärt.

Il est assez remarquable de constater que, en ces temps de désaffection et de crise religieuse, un compositeur comme Arvo Pärt nous touche profondément alors que presque toute son œuvre est d’inspiration religieuse. On ne sait pas toujours qu’il a commencé sa carrière en écrivant de la musique expérimentale, de la musique contemporaine tout à fait classique. Ce n’est pas cette première manière qui l’a rendu célèbre, mais plutôt la musique qu’il a commencé à composer après avoir traversé une crise personnelle et artistique, dont il n’est sorti qu’il y a peu de temps. Quand il a quitté ce long silence, doté d’un nouveau style qu’il nomme lui-même « tintinabulli » ou style des clochettes, ce fut pour lui comme une nouvelle naissance. La rupture était radicale : sa musique était devenue simple rythmiquement et évidente sur le plan harmonique. La dissonance qui avait été la norme dans la musique expérimentale contemporaine et qui avait, de ce fait, perdu tout intérêt, a été réintroduite par Arvo Pärt si parcimonieusement et avec tant de raffinement qu’elle a retrouvé sa fonction d’épice colorée. De cette manière, cette musique était aussi radicale que celle de sa période expérimentale. La différence est qu’elle y gagna une audience énorme.

L’inspiration religieuse a conduit A.Pärt vers la musique vocale, la musique chorale a capella ou accompagnée. Il ne se désigne pas lui-même comme un compositeur de musique d’église. Sa musique n’est pas adaptée à la liturgie, même si elle trouve à se déployer au mieux dans l’acoustique des églises. Cette musique est à la fois un point d’appui et un point de départ, une voie pour l’homme qui doute comme pour celui qui cherche, celui qui veut embrasser quelque chose qui le dépasse, par-dessus le visible et le matériel.

Arvo Pärt ne prêche rien, il vit retiré et prend rarement la parole. Take it or leave it. Love it or hate it. Quand la simplicité rejoint la finesse pour gagner en sérieux et en profondeur, c’est un tour de force de grande classe. Voilà pourquoi AQUARIUS chante la musique de Arvo Pärt.

Programme

Magnificat (latin)                                        

The Deer’s Cry (anglais)                            

I am the true vine  (anglais)           

Sieben Magnificat-Antiphonen (allemand)      

Gebet nach den Kanon  (vieuw slavon)          

Virgencita (espagnol)

Nunc dimittis (latin)

Morning star (anglais)                                  

   
© ALLROUNDER